UTILISER LA PSYCHOGENEALOGIE EN NATUROPATHIE

#Selfecologie #Formation #Naturopathie #Conscience #Ecologie #Beauté #Santé #Eau #SanteNaturelle #mangersain #psychogénéalogie

En plus de notre héritage génétique, nous avons tous un héritage familial, au sens psycho-émotionnel du terme. Nous ressemblons souvent à nos parents, mais il arrive aussi que nous ressemblions à notre arrière-grand-mère ou à un cousin éloigné.

Il en est de même pour la santé. Il y a des maladies familiales (diabète, cancers, arthrites…)  et ces maux peuvent être liés à des histoires familiales. Que portons-nous sur notre dos ? Nous ne le savons pas toujours. Souvent, les histoires en question ont été cachées à une ou plusieurs générations (enfants illégitimes, adultères, abandons, violences, viols…) Cela peut donner lieu à des manifestations physiques et psychiques semblant être sorties du néant ou bien nous appartenant à nous seuls. Et pourtant il n’en est rien…

Tout ceci a été regroupé dans une discipline appelée psychogénéalogie (ou constellations familiales, psycho-généalogie…)

C’est un champ d’investigation très intéressant, mais comme pour le symbolisme de la maladie, il faut éviter ces deux écueils :

  • Interprétation systématique de la maladie comme étant en relation avec une cause passée ou un aïeul.
  • Conclusion trop hâtive à partir de recettes lues dans les livres (exemple : les hommes de la famille ont toujours quitté les femmes ou sont décédés avant elles ; donc, le consultant va aussi vivre cela…)

De plus, il faut toujours se rappeler que les problématiques mises en lumière par ces disciplines peuvent être dépassées : n’en soyons pas les esclaves et cultivons le libre-arbitre (faisons nos choix).

Le rôle du naturopathe est d’accompagner le consultant dans ses éventuelles prises de conscience et la mise en relation entre ses doléances et une cause plus profonde, qui peut être liée à un choc psychologique ancien, un mal-être chronique, et une analogie avec les maux d’un aïeul.

Il s’agira pour le thérapeute de ne pas induire, ni influencer son jugement, mais de mettre à sa disposition des pistes possibles, sur lesquelles il pourra progresser vers un meilleur équilibre. Bien entendu, les informations venant du médecin traitant peuvent aussi être très intéressantes.

L’idéal pour un naturopathe serait de travailler en collaboration avec le médecin. Cela se fait notamment au Canada et en Allemagne et nous ne désespérons pas de voir se développer ce type de coopération en France.

Pour en savoir un peu plus sur cette discipline : https://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=psychogenealogie_th

Valérie SILVESTRE, naturopathe et formatrice

Venez visiter notre page formations : https://selfecologie.com/formation-complete-en-naturopathie-a-distance-en-5-modules

Nouveau ! Consultations en naturopathie : https://selfecologie.com/consultations-en-naturopathie

Vous avez aimé cet article ? Dites-le ! Laissez un commentaire ou cliquez sur l’icône, ci-dessous. Merci !

Image par Pexels de Pixabay Image par S. Hermann & F. Richter de Pixabay Image par Michal Jarmoluk de Pixabay

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s