UNE AUTRE APPROCHE TYPOLOGIQUE EN NATUROPATHIE : LES 5 BLESSURES DE LISE BOURBEAU

#Selfecologie #Formation #Naturopathie #Conscience #Ecologie #Beauté #Santé #Vegan

La plus connue des typologies de tempéraments est celle d’Hippocrate, couramment utilisée en naturopathie. Elle est une aide précieuse dans la construction de l’anamnèse (étude complète) du consultant. Cependant, il existe d’autres typologies, plus proches de notre époque (même si Hippocrate reste valide !) Je vous propose de découvrir celle de Lise BOURBEAU.

Lise BOURBEAU est québécoise et a mis au point une méthode de thérapie inspirée de la psychologie rogérienne (Carl Rogers). Elle a également étudié la bio-énergie de Willem REICH et en a tiré une théorie comportementale et tempéramentale : les cinq blessures.

Ces blessures sont des sortes de masques que nous mettons à certains moments de notre vie pour cacher notre souffrance. Ces masques sont hérités de notre petite enfance et la souffrance est souvent venue de nos parents ou de ceux qui nous élevaient. Ces souffrances affectent à la fois notre comportement et notre physique. Nous pouvons vivre 1, 2 ou 3 blessures en même temps mais nous portons les 5 en nous de toute façon.

Nous pouvons également vivre différentes blessures au cours de notre vie, selon ce que nous avons à vivre (à savoir : même quand une épreuve de la vie nous paraît difficile à surmonter, l’inconscient ne fait remonter à notre conscience que ce que nous pouvons supporter, car notre inconscient est notre meilleur ami : il cache ce que nous ne pouvons voir ou entendre et nous rappelle petit à petit ce que nous pouvons régler et solutionner.)

  • 1. BLESSURE DE REJET/MASQUE DU FUYANT

Eveil de la blessure : de la conception à un an, avec le parent du même sexe. Ne pas se sentir le droit d’exister.

Caractère : détaché du matériel, perfectionniste, intellectuel, passe par des phases de grand amour et par des phases de haine profonde, ne croit pas à son droit d’exister, difficultés sexuelles, se croit nul, sans valeur, recherche la solitude, effacé, capacité à se rendre invisible, trouve différents moyens pour fuir, se croit incompris.

Plus grande peur : la PANIQUE.

Corps : contracté, étroit, mince, le ventre en dedans. Yeux : petits avec de la peur ou impression de masque autour des yeux.

Alimentation : appétit coupé par la peur ou les émotions. Petites portions. Fuit dans le sucre, l’alcool ou la drogue. Prédisposition à l’anorexie.

Vocabulaire : « nul », « rien », « disparaître ».

  • 2. BLESSURE D’ABANDON/MASQUE DU DEPENDANT

Eveil de la blessure : entre un et trois ans avec le parent du sexe opposé. Manque de nourriture affective ou du genre de nourriture désiré.

Caractère : victime, fusionnel, besoin de présence, attention, support et surtout soutien. Difficulté à faire ou à décider quelque chose seul. Demande conseils et ne les suit pas. Voix d’enfant. Difficulté à accepter un refus. Tristesse. Pleure facilement. Attire la pitié. Un jour joyeux, un jour triste. Vedette.                                    

Plus grande peur : la SOLITUDE.

Corps : long, mince, manque de tonus, affaissement, jambes faibles, dos courbé, bras semblent trop longs et pendent le long du corps. Yeux : grands et tristes.

Alimentation : bon appétit. Boulimique. Aime les aliments mous. Mange lentement.

Vocabulaire : « absent », « seul », « je ne supporte pas », « je me fais bouffer », « on ne me lâche pas ».

  • 3. BLESSURE D’HUMILIATION/MASQUE DU MASOCHISTE

Eveil de la blessure : entre un et trois ans avec le parent qui s’est occupé de son développement physique. Manque de liberté. On se sent humilié par le contrôle de ce parent.

Caractère : a fréquemment honte de lui-même et des autres ou peur de faire honte. N’aime pas aller vite. Connaît ses besoins mais ne les écoute pas. En prend beaucoup sur son dos. Se croit sale, sans cœur, moins que les autres. Fusionnel.

S’arrange pour ne pas être libre, car être libre signifie sans limites et, sans limites, il a peur de déborder. Hypersensible. Se punit en croyant punir l’autre. Dégoût. Se récompense par la nourriture.

Plus grande peur : la LIBERTE.

Corps : gros, rond, taille courte, tensions au cou, à la gorge, aux mâchoires et au pelvis. Visage rond et ouvert. Grands, ronds, ouverts et innocents comme ceux d’un enfant.

Alimentation : aime les aliments riches et gras, le chocolat. Boulimique. A honte de s’acheter des douceurs.

Vocabulaire : « ça me dégoûte », « petit », « gros » « je suis une grosse sale ».

  • 4. BLESSURE DE TRAHISON/MASQUE DU CONTROLANT

Éveil de la blessure : entre deux et quatre ans avec le parent du sexe opposé. Bris de confiance ou attentes auxquelles on n’a pas répondu. Manipulation.

Caractère : complexe d’Œdipe non résolu. Se croit très responsable et très fort. Cherche à être spécial et important. Ne tient pas ses engagements et ses promesses ou se force pour les tenir. Ment facilement. Manipulateur, séducteur. A beaucoup d’attentes envers les autres. D’humeur inégale. Impatient. Intolérant. Comprend et agit rapidement. Performant pour être remarqué. Comédien. Se confie difficilement. Ne montre pas sa vulnérabilité. Sceptique. Fait semblant d’être capable même s’il doute de lui.

Plus grande peur : la SEPARATION.

Corps : Exhibe force et pouvoir. Chez l’homme, épaules plus larges que les hanches. Chez la femme, hanches plus larges et fortes que les épaules (si c’est l’inverse, la blessure a été vécue avec le parent du même sexe). Poitrine bombée. Porté à faire du ventre. Yeux : regard intense et séducteur. Voient tout rapidement.

Alimentation : bon appétit. Mange rapidement. Ajoute sel et épices.

Vocabulaire : « je suis capable », « laisse-moi faire seul », « je le savais », « fais-moi confiance ».

  • 5. BLESSURE D’INJUSTICE/MASQUE DU RIGIDE

Éveil de la blessure : entre quatre et six ans avec le parent du même sexe. Devoir performer et être parfait. Blocage de l’individualité.

Caractère : perfectionniste, envieux, se coupe de son ressenti, se croise souvent les bras, performant pour être parfait, trop optimiste, vivant, dynamique, se justifie beaucoup, difficulté à demander de l’aide, ton de la voix sec et raide, n’admet pas qu’il vit des problèmes, doute de ses choix, se compare à mieux et à pire, ne sait pas recevoir, se sent coupable quand il se fait plaisir, ne respecte pas ses limites, s’en demande beaucoup, difficulté à ne rien faire, coléreux, ne sait pas montrer son affection, peut devenir obsessionnel, dit que ça ne le dérange pas même si ça le dérange.

Plus grande peur : la FROIDEUR.

Corps : droit, rigide, bien proportionné, fesses rondes, mouvements rigides, peau claire, mâchoire serrée, cou raide, droit de fierté, rentre son ventre. Yeux : brillants et vivants, clairs.

Alimentation : aliments salés et croustillants. Se contrôle pour ne pas grossir. A honte quand il perd le contrôle.

A bientôt,

Valérie SILVESTRE, naturopathe et formatrice.

Venez visiter notre page formation : https://selfecologie.com/formation-complete-en-naturopathie-a-distance-en-5-modules

Nouveau ! Consultations en naturopathie : https://selfecologie.com/consultations-en-naturopathie

Vous avez aimé cet article ? Dites-le ! Cliquez sur l’icône, ci-dessous. Merci !

Pour aller plus loin :

Cliquez dans l’image pour accéder à la page du livre !

Photo : silviarita de Pixabay

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s