LA BIOELECTRONIQUE DE VINCENT

#Selfecologie #Formation #Naturopathie #Conscience #Ecologie #Beauté #Santé #HuilesEssentielles #Aromathérapie

Nous avons vu l’importance du pH dans l’homéostasie. Louis Claude Vincent nous a également démontré que cette échelle constitue l’une des trois données majeures de notre équilibre biochimique. Ces données sont :

  • Le pH
  • Le rH2
  • Le Rhô

Le rH²

Il exprime les facultés d’oxydo-réduction d’une solution pour un pH donné. On appelle cela le potentiel « REDOX » (RED pour réduction, OX pour oxydation). Pour expliquer cela, imaginons que nous nous trouvions au marché aux électrons.

  • Le réducteur est celui qui dépense son argent (les électrons) pour acheter de l’énergie, de l’équilibre ;
  • L’oxydant est le marchand qui prend l’argent.

Le potentiel REDOX, c’est la capacité de vente, un bon potentiel ; c’est une rue commerçante en quelque sorte. (Rappelons-nous les échanges d’électrons qui sont à la base des réactions chimiques).

Un oxydant (terme plus courant quand on parle d’oxydation du fer par exemple) : prend un électron, mais aussi des aliments (en langage chimique l’oxydation c’est la perte d’un électron). (Oxydant = vendeur qui prend des électrons, oxydation = vente è perte d’électrons pour l’acheteur).

L’oxydant (le vendeur s’enrichit à force de prendre des euros (ou électrons) : on dit qu’il se réduit). Un réducteur : donne un électron ; on dit qu’il est responsable d’un gain d’électrons, donc d’une réduction.

Le réducteur, en « dépensant » ses électrons, « s’appauvrit » : il s’oxyde. (Réducteur = acheteur, donc donne de l’argent, réduction = achat, donc gain pour le vendeur).

Ce principe est réversible. Le marchand et le client peuvent échanger leurs rôles. Par exemple : j’achète du pain chez le boulanger qui, à son tour, va acheter mes légumes. On parle de couple oxydo-réducteur (appelé couple REDOX) ; cet échange d’électrons peut se réaliser dans les deux sens. Ce principe est utilisé notamment dans les piles, car qui dit transfert d’électrons, dit dégagement d’énergie.

Ainsi, le corps humain tire parti de ces principes de chimie pour synthétiser les éléments dont il a besoin (anabolisme), et simplifier des molécules afin de les assimiler et les transférer dans le sang par exemple (catabolisme), mais aussi créer une combustion et « créer de l’énergie ». C’est ce que fait la cellule dans ce que l’on appelle le cycle de Krebs (nous avons vu ce mécanisme dans un cours précédent).

A noter :

Une réduction (gain d’électrons) excessive produit aussi un excès de H² (Hydrogène), dont la conséquence est la fatigue ; (le H² étant ici produit par l’acide lactique, phénomène bien connu des sportifs (les fameuses courbatures…) Il en est ainsi, également, dans tous cas de comas, d’asphyxie, de diabète, de choléra, de peste etc.

Un excès d’oxydation amènera trop d’O² (oxygène) : c’est l’excitation. Il en est ainsi dans les cas d’insomnies, de névroses, d’hystéries, de cancers, de thromboses…

Un exemple tristement célèbre est celui du chanteur Michael JACKSON, dont les cures d’oxygène en caisson étanche ont très certainement contribué à sa dégradation psychique (aggravation de ses tendances névrotiques).

Cette technique a bien évidemment l’effet inverse qu’il attendait : à savoir un vieillissement prématuré de l’organisme.

Petite histoire pour ceux qui digèrent mal ces notions :

En général, les monnaies utilisées au pays des atomes sont l’électron et les ions hydrogènes (H+).

Une personne jeune et en bonne santé est plutôt réductrice. Cela veut dire qu’elle a de l’argent à dépenser, elle est donneuse d’électrons, (la monnaie du pays des atomes), et va donc faire marcher le commerce en engageant des réactions chimiques diverses et vitales.

Reprenons notre exemple du boulanger et du vendeur de primeurs : à force de dépenser sans compter, notre jeune boulanger (ah jeunesse !) s’oxyde. Il n’a plus les moyens d’acheter ses légumes, ni de faire du pain ; le marchand de primeurs gagne moins d’argent (moins de réduction) et il n’a plus la possibilité de dépenser son argent en achetant du pain : c’est la stagnation économique. Les atomes sont au chômage ou perte de mobilité électronique.

Du coup, une fois âgé, il ne comptera plus que sur une maigre retraite, ne pouvant subvenir à tous ses besoins, il va falloir faire des sacrifices : c’est le vieillissement, les rides (radicaux libres), le ralentissement du métabolisme, et les incidents pathologiques que cela implique.

Bien entendu, une mauvaise hygiène de vie ferait de lui soit un dépensier qui s’oxyderait rapidement, soit une personne au chômage ou encore faisant de petits boulots mal payés (c’est la nourriture oxydée industrielle ou encore trop cuite…), bref, pour continuer à dépenser il se rend chez le médecin usurier et c’est l’endettement !

Le pouvoir d’achat ainsi augmenté de façon artificielle, grâce au traitement allopathique à base d’antibiotiques, d’antidépresseurs etc. (véritable prêt revolving) ne fait à terme que puiser davantage dans ses réserves. Dieu merci, il existe des solutions plus sociales comme la naturopathie, qui lui offre la possibilité de sortir de cette spirale infernale. Cela va du coup de main d’un ami, qui fait un prêt sans taux prohibitif (les plantes, l’homéopathie, l’aromathérapie…)[1],  au dépôt de dossier à la Banque de France pour surendettement.

On peut comparer cela au drainage et au jeûne qui permettent d’écouler les dettes (la toxémie), dont l’issue heureuse est moins d’oxydation, le retour du pouvoir d’achat (l’énergie vitale) pour le plus grand bonheur du commerce (le métabolisme).


[1] A noter qu’il faudra quand même rembourser, car aucun traitement n’est anodin…

A bientôt,

Valérie SILVESTRE, naturopathe et formatrice

Venez visiter notre page formation : https://selfecologie.com/formation-complete-en-naturopathie-a-distance-en-5-modules

Nouveau ! Consultations en naturopathie : https://selfecologie.com/consultations-en-naturopathie

Vous avez aimé cet article ? Dites-le ! Cliquez sur l’icône, ci-dessous. Merci !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s